Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

du 12 au 14 février 2016: des contes pour XCLUS

Un nouveau collectif se crée dans le milieu du conte, à l'initiative de Dominique Declerc, parce que nous ne pouvons pas rester sans rien faire...

COLLECTIF XCLUS

La maison d'Alphonse Daudet et Les Bouches Décousues se joignent au collectif

1er week-end: les 12,13 et 14 février 2016

vendredi 12 février:

- ateliers pour scolaires en journée

- apéro-contes en soirée

samedi 13 février:

- gouter conté en après-midi

- veillée contes en soirée

dimanche 14 février:

- apéro conte en matinée

La maison d'Alphonse Daudet accueillera conteurs et visiteurs à cette occasion. Nous sommes également ouverts aux propositions d'autres structures, d'artistes, ... pour parler d'un monde plus humain, plus ouvert... pour que chacun apporte sa part, pour agir!
si vous aussi voulez agir, contactez-nous (maison.daudet@laposte.net)
"Je les vois tous les jours à la télé, au coin de la rue, à un carrefour, un fleuve infini d’êtres humains comme vous et moi. A la différence près qu'ils sont dehors, jour et nuit… Ma conscience, ma mauvaise conscience, de leur existence tout près de nous gonfle avec chaque minute qui passe. J'attends des pouvoirs en place de faire quelque chose. Tant de progrès, tant d’avancées technologiques, tant de compétences. Et vingt fois par jour je me demande pourquoi dans tout ce monde politique, il n’y pas assez d’intelligence et de solidarité pour régler ce problème qui ne devrait plus en être un. Et si c’était nous qui tentions de trouver une solution ? Si notre refus de laisser faire se transformait en super pouvoir ? Si on se fiait à nous mêmes ? Allons-y, regroupons-nous, à plusieurs c'est plus fort !"
Susie Morgenstern - nov 2015

Tous les jours des femmes, des hommes et des enfants tentent de trouver asile en Europe. Le traitement qui leur est réservé nous scandalise, nous révolte, nous écœure. Il en est de même pour ceux et celles dehors, au coin de notre rue… Mais une fois que nous nous sommes offusqués, que faisons nous ? Un J'aime et un partage sur Facebook ? Nous nous sentons impuissants seuls dans notre coin. Et si nous unissions nos forces pour agir, à notre niveau ? On ne peut pas s'habituer aux drames qui se passent autour de nous. Il nous faut rester éveillés et vigilants. C'est notre place. Mais que pouvons nous faire, gens de la Parole ? Ce que nous savons faire, c'est prendre … la Parole ! Deux fois par an, le même week-end en France, Belgique, Suisse, Canada et ailleurs, des conteurs offriraient leur parole pour dénoncer et lever des fonds, et ce pour tous les « jetés dehors »...

La force de ce projet serait le rassemblement, un « haut-parleur collectif », une action nationale, que le fait de dire « non, nous ne sommes pas d'accord avec ce qui se passe » soit même plus fort que de récolter de l'argent. Ce serait vraiment vital que les paroles de ces soirées/nuits soient engagées et interrogent profondément ce qui se passe dans cet enfermement des cœurs et des esprits et que bien sûr elles soient connues, diffusées, partagées…

Dominique Declerc

Partager cet article

Repost 0